Pourquoi se mettre au vélo ?

Pourquoi se mettre au vélo ?


De nombreux moyens d’effectuer vos déplacements s’offrent à vous. La marche a pied peut s’accélère par trottinettes, skate ou roller. Les transports en commun permettent de traverser la ville à moindre coût et sans effort : bus, tramway, métro, train. Et les possibilités offertes par les véhicules motorisés – scooters, motos, voitures – sont vastes. Parmi toutes ces possibilités, pourquoi choisir le vélo ?

Le vélo c’est la liberté.

Le vélo, c’est se déplacer plus loin et plus vite qu’à pied, sans les contraintes d’un véhicule volumineux et lourd nécessitant permis, essence, assurance, carte grise. Et sans se retrouver enfermé dans un trajet prédéfini (train, métro, trame, bus). C’est la  liberté de se déplacer à son rythme, d’observer, de découvrir, et de se faufiler. C’est la liberté de s’arrêter où l’on veut, d’accélérer quand on veut, ou simplement de flâner.

Le vélo permet de s’affranchir des rues congestionnées, de doubler les files de voitures embouchonnant les centres villes. Il permet de s’extirper des métros surchargés, ou simplement de se déplacer sereinement quel que soit l’état du trafic.

Cette liberté, c’est encore et surtout la sensation éprouvée, à rouler cheveux au vent, propulsé par la simple force de ses jambes.

Le vélo, c’est économe !

Un an de métro à Paris, en zone 1-3, c’est 927 €. Soit environ 2800 € sur 3 ans.

Un an de voiture, en France en moyenne, se situe autour de 6000 €. Soit 18000 € sur 3 ans.

Comptez environ moitié moins pour un scooter (à Paris), soit environ 9000 € sur 3 ans.

Un an de vélib, c’est 29 €. Soit moins de 90 € sur 3 ans.

Un vélo neuf de qualité, des équipements de départ et accessoires, l’entretien, le cadenas et l’assurance, et c’est environ 1000 € la première année, puis quelques dizaines d’euros les suivantes. Soit environ 1300 € sur 3 ans.

Le vélo, sur plusieurs années, vous reviendra nettement moins cher que les transports en communs, eux mêmes beaucoup moins onéreux qu’un véhicule motorisé individuel.

Le vélo, c’est la santé !

En plus d’être économe, le déplacement à vélo demande un effort physique. Ainsi il fait travailler votre coeur, vos muscles et votre souffle. Il éveille le matin et détend le soir après le travail. Cet effort contribue à prévenir les problèmes de santé lié à la sédentarité (diabète, surpoids, tension,…).

Cette propulsion par votre corps vous transporte sans émettre de polluant. Vous ne mettez pas de pot d’échappement au niveau du nez d’enfants en bas age, vous n’asperger pas de gaz nocif les personnes autour de vous, vous participez à l’amélioration de la qualité de l’air.

Les risques de santé liés à la sédentarité (manque de pratique physique) et à la mauvaise qualité de l’air génèrent des dépenses colossales et des milliers de décès prématurés.

Reprendre des efforts physiques quotidiens en se déplaçant à vélo, de façon progressive, permet d’améliorer sa santé et celle des autres.

 

Pour ces 3 raisons, et de nombreuses autres, le vélo est un choix à reconsidérer pour les déplacements au quotidien.

 

Il est 1 commentaire

Add yours